Le plus grand aéroport du Venezuela prêt à adopter le Bitcoin

Share on twitter
Share on reddit
Share on facebook
Aéroport au Vénézuela accepte le bitcoin

L’aéroport international Simón Bolivar, également connu sous le nom de Maiquetía, prévoit de permettre aux voyageurs d’acheter des billets d’avion en utilisant des bitcoins, selon un récent rapport.

Le Bitcoin peut vous faire voyager

Selon les déclarations de Freddy Borges, qui est le directeur de l’aéroport international de Maiquetía, l’institution travaille à adapter son système de paiement pour recevoir certaines cryptomonnaies comme paiement des billets d’avion et d’autres services offerts dans l’aéroport. En ce sens, Borges a déclaré : «Nous allons activer un bouton pour les paiements en crypto-monnaies dans les plateformes aéroportuaires et les activités commerciales, en coordination avec Sunacrip. »

Le bitcoin, le dash ainsi que le petro national (un actif numérique émis par le gouvernement vénézuélien) seront les trois nouvelles formes de monnaies admises par l’aéroport pour payer ses billets d’avion ou se fournir quelconque services au sein de ce dernier. Borges a par ailleurs souligné l’importance d’établir ces méthodes de paiement pour faciliter les achats des touristes qui pourraient venir dans le pays à l’avenir. En effet, il sera bien plus facile aux touristes d’utiliser ce genre de monnaies que la monnaie officielle du pays, victime d’une hyperinflation.

L’utilisation de ces cryptomonnaies comme moyens de paiement sera réglementée par Sunacrip, l’organisme national de surveillance des cryptomonnaies.

Le Venezuela, vers l’adoption du Bitcoin comme monnaie officielle ?

Un régime dictatorial contre la nature décentralisée du Bitcoin. À première vue, il semble que ces deux éléments ne fassent pas bon ménage, mais de manière quelque peu surprenante, le Venezuela semble y trouver un intérêt.

Le pays connaît une crise économique et financière majeure avec une hyperinflation engendrant toujours plus de pauvreté et de colère au sein de la population. C’est justement « grâce » à cette hyperinflation que le pays d’Amérique Latine est un des leader mondial en terme d’adoption des cryptomonnaies.

Le Bitcoin permet aux citoyens et aux commerçants de se protéger contre cette hyperinflation et ainsi de protéger leurs richesses.

L’année dernière par exemple, Burger King Venezuela a permis aux clients de Caracas de régler leurs factures avec certaines des cryptomonnaies les plus populaires, telles que Bitcoin, Litecoin, Ethereum.

Pizza Hut et de plus en plus de commerces ont rejoins le mouvement pour faciliter les transactions commerciales et également préserver la valeur de leurs profits.

L’hyperinflation que connaît la monnaie du pays a donc permis au Bitcoin de s’imposer peu à peu comme une bonne alternative à cette dernière. D’une part comme sauvegarde de valeur et d’autre part comme moyen d’échanges avec toujours plus de commerçants l’acceptant et aujourd’hui le plus grand aéroport du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *