La Chine fait (une nouvelle fois) barrage au Bitcoin

Share on twitter
Share on reddit
Share on facebook
Bitcoin minage

Après avoir interdit les échanges internes en 2017, la Chine renforce sa politique anti-Bitcoin en interdisant le minage (procédé complexe permettant les transactions en Bitcoin). Le pays, premier producteur d’actifs de cryptomonnaies au monde avec 80% des échanges mondiaux, veut se débarrasser pour de bon du Bitcoin en raison de son emprunte carbone. Alors fausse bonne raison ou réalité environnementale ?

La critique la plus répandue concernant le Bitcoin est son emprunte environnementale en raison de sa forte consommation en énergie. Cette forte consommation en énergie est principalement causée par un procédé indispensable au bon fonctionnement du Bitcoin, le minage. Pour faire simple, le minage est une pratique visant à valider de manière sécurisé les transactions en Bitcoin grâce à la puissance de calcul des ordinateurs. Ce processus est rémunéré et de nombreuses entreprises voient le jour en développant d’énorme entrepôt ou son stocker des ordinateurs soutenant le réseau Bitcoin.

La Chine a donc attirée de nombreuses entreprises de ce secteur grâce à un coût d’énergie et de terrain relativement faible ainsi que des coûts de fabrication des ordinateurs en dessous de la moyenne.

Oui le minage pollue, mais dans des proportions infimes par rapport à d’autres industries. En guise de comparaison, l’émission carbone du Bitcoin représente moins de 2% des émissions de l’industrie militaire mondiale. L’emprunte environnementale est donc loin d’être la seule raison de cette prise de distance vis-à-vis du Bitcoin en Chine.

En effet, d’autres raisons rentrent en jeu, des raisons financières, économiques, sociales et politiques. Le Bitcoin étant totalement décentralisé, aucune force gouvernementale n’est en mesure de le contrôler. Et ce qui n’est pas contrôlable peut être vu par certains pays comme une menace. L’élimination de cette dernière se traduit donc en Chine par l’interdiction de tout ce qui a un rapport avec celle-ci, en 2017 l’achat et les transactions en Bitcoin et aujourd’hui le procédé du minage.

Sources :

https://www.capital.fr/economie-politique/interdiction-de-lindustrie-des-cryptomonnaies-en-chine-les-fermetures-dentreprises-se-succedent-1407034

https://bitcoinmagazine.com/culture/bitcoin-vs-world-military-emissions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *