L’adoption du Bitcoin au Salvador pourrait coûter à Western Union 400 millions de dollars par an.

Share on twitter
Share on reddit
Share on facebook
Le Bitcoin pourrait coûter 400 millions de dollars à Western Union

6 milliards de dollars. C’est le montant annuel en 2020 des transferts de fonds international vers le Salvador, soit 23% de son PIB. Cette somme représente donc une partie très importante de l’économie du pays et l’arrivée du Bitcoin comme monnaie officielle pourrait bien perturber cette industrie en faisant passer les gagnants d’hier aux perdants de demain.

Système financier traditionnel coûteux

70% des Salvadoriens reçoivent des transferts de fonds depuis l’étranger ce qui fait les affaires de bon nombre d’intermédiaires financiers comme Western Union. Cette dernière profitait de cette industrie (l’une des plus importantes du pays) avec des frais de commissions élevés. Par exemple, pour faire un transfert de 100$ de l’étranger vers Salvador, Western Union prélevait 12,5%, hallucinant.

Pourcentage des transferts de fond par rapport au PIB du Salvador. Source: Banque mondiale.

Le montant mensuel moyen des transferts de fonds du Salvador est de 195 dollars, et pour les ménages qui reçoivent ces transferts, ils représentent 50 % de leur revenu total. L’acheminement de l’argent de l’étranger vers le Salvador est donc essentiel à la survie de la plupart des habitants du pays. Or avec les lourds frais de commissions du système financier traditionnel, une bonne partie de cet argent est « perdu » pour bon nombre de Salvadoriens.

« Les envois de fonds sont un domaine où le statu quo de notre système financier traditionnel est terrible, avec des frais extraordinairement élevés imposés à des populations qui ne peuvent pas se les permettre. »

« C’est une expression usée sur Twitter, mais le bitcoin peut vraiment résoudre ce problème (Bitcoin fix this). »

A déclaré Matt Hougan sur CNBC, directeur des investissements de Bitwise Asset Management.

Bitcoin Fix This

Cependant l’arrivée du Bitcoin comme monnaie officielle pourrait bien faire perdre de l’argent, beaucoup d’argent, au système financier dit traditionnel comme Western Union et à l’inverse en faire gagner (ou plutôt moins en perdre) au Salvadoriens, étant beaucoup moins prélevés par les commissions.

Le président du Salvador, Nayib Bukele, estime que les prestataires de services monétaires comme Western Union perdront 400 millions de dollars par an en commissions sur les envois de fonds, grâce à l’adoption du bitcoin par le pays.

Les commissions élevées ainsi que les longs délais liés aux envois de fonds sont les principales raisons invoquées par Nayib Bukele pour déclarer le Bitcoin comme monnaie offcielle. Dans le cadre de ce déploiement, le gouvernement a lancé son propre portefeuille virtuel national – appelé “Chivo”, ou “cool” en argot salvadorien – qui offre des transactions sans frais et permet des paiements transfrontaliers rapides.

Par ailleurs, le gouvernement Salvadoriens offre des bitcoins pour un montant de 30$ afin de faire adopter le bitcoin par la population le plus rapidement possible ainsi que de leur faire comprendre les nombreux avantages de ce dernier. Cette somme est d’ailleurs loin d’être anodine dans un pays ou le salaire minimum est de 365$.

Portefeuille Chivo

A l’inverse de Wester Union qui prélève une commission de 12,5% pour 100$, le transfert d’argent via un portefeuille de bitcoin coûterai seulement 1%. Encore mieux, si les Salvadoriens utilisent le portefeuille de bitcoin Chivo, qui est réservé pour les Salvadoriens, la transaction sera complètement gratuite. Ils pourront soit garder cet argent en bitcoins ou alors retiré l’équivalent en dollars dans un des 200 distributeurs Chivo.

« Où que vous soyez maintenant, vous pouvez envoyer des bitcoins à quiconque possède un portefeuille Chivo au Salvador, et en quelques minutes, ils ont la valeur et peuvent ensuite se rendre à l’un des distributeurs automatiques et le retirer en espèces sans frais.»

« C’est époustouflant. C’est une amélioration humanitaire incroyable. »

A déclaré Alex Gladstein, directeur de la stratégie de la Human Rights Foundation.

Ainsi, avant l’adoption du Bitcoin comme monnaie officielle, le transfert de fond d’un pays étranger vers le Salvador coûtait environ entre 10% et 35% du montant transféré, le tout en plusieurs jours. Aujourd’hui grâce au Bitcoin, le transfert de fond peut se faire gratuitement et de manière quasiment instantanée.

Voilà l’une des grandes utilité du Bitcoin.

Source :

https://www.cnbc.com/2021/09/09/el-salvador-bitcoin-move-could-cost-western-union-400-million-a-year.html?&qsearchterm=bitcoin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *